instantanuit

previous arrow
next arrow
Slider

Minuit n’est plus qu’un lointain souvenir. Les verres se sont entassés sur la table. Ou sur le sol. Nul ne sait exactement.

« C’est quand rien ne va plus que tout va bien. »

Lentement, les corps s’effacent. On passe, lessivé, d’une fatigue à l’autre, laissant là les ombres. Ils marchent, les talons, tandis que raisonnent à l’horizon, les sons d’autres langueurs. «

C’est quand rien ne va plus que tout va bien. »

Fascinant leitmotiv.

Tes charmes passent. Ils veulent, troublés, une ligne puis une autre, jusqu’au lendemain. Une ligne, une fuite, une évasion. Fascinant leitmotiv.

Peut-être.

Lève-toi et danse ! Ivres, nous titubons. À 120 BPM. Donc nous sommes. Entre chien et loup, au loin, le jour est à la porte.

Peut-être.

Tout est oublié: ce qui se dit la nuit ne se voit jamais le jour.